La ferme de la Fontaine du feu

Titouan a grandi dans les Hauts-de-Seine, près de Paris, il n’est pas issu d’une famille d’agriculteur et ne s’était pas forcément imaginé, un jour, reprendre une ferme. Pourtant son amour pour la biologie l’a conduit vers des études d’ingénieur agronome à l’École d’Ingénieurs de PURPAN à Toulouse. Après des stages en tant qu’éleveur, un parcours entrepreneurial et salarié dans les circuits-courts, il décide finalement de se lancer et de reprendre la Ferme BIO de la Fontaine au feu.

Suivez Titouan sur les réseaux sociaux

Département
En Sarthe, dans la région Pays de la Loire
Surface
Pratique agricole
Ateliers
Pourquoi FEVE a investi ?
La ferme de la Fontaine du feu
  • La ferme de la Fontaine au feu est une exploitation BIO en poly-élevages qui s’étend sur 72 ha dans le département de la Sarthe (72). Elle est située à seulement 7km du Mans dans la commune de Chaufour-Notre-Dame.
  • Sur cette ferme, on retrouve différents ateliers d’élevage avec notamment des ovins de race Romney (viande et laine) qui sont élevés en plein air intégral et de la volaille de chair ainsi que la production de jus de pomme.
  • La présence de ruisseaux et de haies qui entourent la ferme et les parcelles favorisent la forte biodiversité de cette ferme. Cette ferme est en excellent état et les terres agricoles sont vallonnées et groupées ce qui facilite la conduite du troupeau en pâturage.
  • Pour chaque atelier de la ferme, les produits sont commercialisés à la fois en filière longue et en vente directe. Les poulets bio sont vendus à la coopérative Loué et en direct à la ferme. Les agneaux sont vendus à l’association de producteurs Unébio et en direct. De cette façon, Titouan est assuré de vendre la totalité de sa production tout en valorisant au mieux les produits.
  • Si FEVE n’était pas intervenu et que les cédants ne s’étaient pas battu pendant un an et demi, cette ferme n’en serait sûrement pas restée une, elle aurait disparu. Elle était en bio depuis 30 ans et le restera grâce à Titouan.
Pourquoi FEVE a investi ?
La ferme de la Fontaine du feu
A la rencontre de
Titouan
Peux-tu nous raconter ton parcours avant ton installation agricole ?

J’ai fait un parcours classique on va dire, j’ai commencé par un lycée général et étant très bon en biologie, j’ai fait l’Ecole d’Ingénieur de Purpan pendant 5 ans. J’ai fait divers stages notamment élevage bovin puis une spécialisation dans la distribution des produits alimentaires. À la sortie de mon école, je me suis orienté plutôt entrepreneuriat et j’ai monté une start-up, Peligourmet, un circuit court en ligne qui livrait toute la France. Au bout de 3 ans, on a vendu la boîte à un groupe indépendant. Je suis resté directeur chez eux et j’ai dû gérer la forte activité pendant la pandémie de Covid. Puis j’ai pris la direction des opérations dans un circuit-court de fleurs, dont les bureaux étaient entre Paris et Le Mans. J’ai eu un coup de cœur pour la ferme de la Fontaine du feu et c’est là où j’ai décidé de sauter le pas.

Comment s’est passée ton installation sur la Ferme de la Fontaine du Feu ?

Je reprends seul donc il y a déjà beaucoup de choses à gérer pour la reprise, le cédant est assez disponible, ça aide un peu. Aujourd’hui je reprends les ateliers existants, la ferme est déjà en BIO donc je vais poursuivre ce travail. Beaucoup de travail et d’administratif comme n’importe quelle installation agricole, mais je prends mes marques petit à petit dans cette nouvelle région avec ma famille.

Peux-tu nous parler de l'implication de FEVE dans ton projet d’installation ?

J’avais pour projet de reprendre une exploitation agricole en pluri-activités et puis on est tombés sur l’annonce de la Ferme de la Fontaine de Feu sur Leboncoin. J’ai fait appel à FEVE parce que mon dossier ne passait pas auprès des banques en raison du foncier. Avec FEVE, ça s’est passé très vite. En 3 mois, on avait fait la visite de la ferme, construit et validé les prévisionnels, on s’était mis d’accord sur la charte agroécologique et c’était bon. Je connaissais déjà FEVE, je suivais de loin l’aventure et je trouvais ça génial. Ce qui m’a séduit, c’est l’option d’achat. Elle a deux intérêts ; sécuriser le foncier de l’agriculteur, bien-sûr, s’il veut transmettre mais elle permet aussi de remettre des capitaux chez FEVE pour installer d’autres projets et je trouve ça trop cool, si un jour j’ai les moyens, de racheter, pour participer à l’installation d’autres agriculteurs, je le ferai !

Vous avez aussi un projet de ferme à financer ?

Comme Titouan, envoyez une demande à FEVE pour soumettre votre projet à notre équipe.

A la rencontre de
Titouan
Peux-tu nous raconter ton parcours avant ton installation agricole ?

J’ai fait un parcours classique on va dire, j’ai commencé par un lycée général et étant très bon en biologie, j’ai fait l’Ecole d’Ingénieur de Purpan pendant 5 ans. J’ai fait divers stages notamment élevage bovin puis une spécialisation dans la distribution des produits alimentaires. À la sortie de mon école, je me suis orienté plutôt entrepreneuriat et j’ai monté une start-up, Peligourmet, un circuit court en ligne qui livrait toute la France. Au bout de 3 ans, on a vendu la boîte à un groupe indépendant. Je suis resté directeur chez eux et j’ai dû gérer la forte activité pendant la pandémie de Covid. Puis j’ai pris la direction des opérations dans un circuit-court de fleurs, dont les bureaux étaient entre Paris et Le Mans. J’ai eu un coup de cœur pour la ferme de la Fontaine du feu et c’est là où j’ai décidé de sauter le pas.

Comment s’est passée ton installation sur la Ferme de la Fontaine du Feu ?

Je reprends seul donc il y a déjà beaucoup de choses à gérer pour la reprise, le cédant est assez disponible, ça aide un peu. Aujourd’hui je reprends les ateliers existants, la ferme est déjà en BIO donc je vais poursuivre ce travail. Beaucoup de travail et d’administratif comme n’importe quelle installation agricole, mais je prends mes marques petit à petit dans cette nouvelle région avec ma famille.

Peux-tu nous parler de l'implication de FEVE dans ton projet d’installation ?

J’avais pour projet de reprendre une exploitation agricole en pluri-activités et puis on est tombés sur l’annonce de la Ferme de la Fontaine de Feu sur Leboncoin. J’ai fait appel à FEVE parce que mon dossier ne passait pas auprès des banques en raison du foncier. Avec FEVE, ça s’est passé très vite. En 3 mois, on avait fait la visite de la ferme, construit et validé les prévisionnels, on s’était mis d’accord sur la charte agroécologique et c’était bon. Je connaissais déjà FEVE, je suivais de loin l’aventure et je trouvais ça génial. Ce qui m’a séduit, c’est l’option d’achat. Elle a deux intérêts ; sécuriser le foncier de l’agriculteur, bien-sûr, s’il veut transmettre mais elle permet aussi de remettre des capitaux chez FEVE pour installer d’autres projets et je trouve ça trop cool, si un jour j’ai les moyens, de racheter, pour participer à l’installation d’autres agriculteurs, je le ferai !

Vous avez aussi un projet de ferme à financer ?

Comme Titouan, envoyez une demande à FEVE pour soumettre votre projet à notre équipe.

Les pratiques agro-écologiques

Élevage extensif en plein air

Le troupeau pâture toute l’année sur les terres de la ferme sans passer par la case bergerie. Tous les agnelages auront lieu dehors avec un seul agnelage dans l’année en suivant la saisonnalité. Sur la Ferme de la Fontaine au feu, Titouan pratique le pâturage tournant qui permet aux brebis de pâturer une herbe toujours au bon stade végétatif et donc de meilleure qualité.

Un cycle de reproduction spécifique

Les jeunes agnelles sont mises à la reproduction à l’âge de 2 ans, cela permet de leur laisser le temps de terminer leur croissance pour simplifier les agnelages et leur permettre de faire des carrières longues d’environ 10 ans.

L'agroforesterie, un plus pour les volailles et pour la ferme

Les arbres fruitiers plantés dans les parcs à volaille permettent d'apporter une protection vis-à-vis du soleil et du vent mais permettent aussi de valoriser les pommes du verger en jus de pomme transformé et vendu directement à la ferme.

La ferme de la Fontaine du feu
a cédé sa ferme grâce à FEVE
Vous avez aussi une ferme à transmettre ?

Comme , contactez FEVE pour soumettre votre projet à notre équipe.

Rejoignez les investisseurs responsables

Nos investissements doivent faire sens en plus d’être sécurisés pour nos enfants. L’agriculture en France a besoin de se réinventer. FEVE, avec son équipe de top gun, peut y parvenir. Nous sommes donc heureux et fiers de prendre part à cette initiative tout en investissant dans des fermes pleines de potentiel.

Amélie F.

Investisseuse chez FEVE

Depuis 2021

En 2027, FEVE va convertir chaque année la surface de Paris ! On a besoin de vous pour rejoindre l’aventure. Chaque euro compte. Chaque m2 compte.

Thierry R.

Depuis 2023

Très heureuse de contribuer à l’aide financière pour que des projets aboutissent. Ils portent une nouvelle vision de l’agriculture de demain, ils partagent les mêmes valeurs du vivant et de la protection de l’environnement, du bien être animal et de la force de la nature. Des exemples à suivre et à multiplier partout en France.

Blandine G.

Investisseuse chez FEVE

Depuis 2021

La mission de FEVE

En France, 50% des agriculteurs vont partir à la retraite d’ici 10 ans. FEVE facilite l’installation agricole pour répondre à l’urgence du renouvellement des générations et de la transition écologique.

Nous réalisons notre mission grâce à deux puissants leviers :

  • Notre foncière solidaire qui finance l’achat des fermes grâce à l’épargne citoyenne. Elle permet aux jeunes agriculteurs d’être en location avec option d’achat et de s’installer plus facilement.
  • La Grange, notre plateforme digitale qui permet de construire et concrétiser un projet d’installation viable et durable grâce à des contenus techniques et des outils pratiques.
La carte FEVE
Explore les fèves financées et en cours de financement. Clique sur celles qui t'intéressent pour découvrir leur histoire !
La presse parle de cette fève
🚨 Appel à projets spécial agricultrice
FEVE lance un appel à projets pour financer votre ferme !
Vous voulez devenir agricultrice, vous avez trouvé une ferme et vous souhaitez la faire financer par FEVE ? Candidatez avant le 15 juin
Je candidate