La ferme de la Nouzière

Mathieu un jeune agriculteur de la Creuse qui avait repris la ferme familiale pour la convertir en bio a décidé de reprendre la ferme de la Nouzière pour consolider ses activités en grandes cultures diversifiées et élevage bovin et permettre l’installation de sa compagne Myriam en maraîchage et PPAM par la même occasion.

Suivez cette fève sur les réseaux sociaux

Les caractéristiques de cette ferme

La ferme de la Nouzière

Localisation

Cette ferme est située dans le département de la Creuse (23) entre Guéret et Montluçon. Elle s’étend sur 170 hectares dont 3 parcelles sont en zone Natura 2000. 

Ateliers

Sur cette ferme, Mathieu cultive en grandes cultures des céréales (blé, sarrasin, etc.) et des oléagineux (cameline, chanvre, lin) ainsi que des pommes de terres plein champs. Il s’occupe également d’un élevage bovin viande BIO. Myriam développe un atelier de maraîchage et PPAM. 

Commercialisation

Pour la commercialisation, tout est fait en local. Mathieu fait partie d’un petit groupe d'agriculteurs à 20 km à la ronde, qui ont créé leur propre marque. Les céréales partent chez les meuniers locaux, les cultures fourragères en surplus sont destinées à des collègues agriculteurs sur le secteur. Quant aux oléagineux, ils ont un contrat privilégié avec la marque Émile Noël, qui est une des plus vieilles huileries BIO de France. Ils produisent de la cameline, du tournesol, du chanvre et du lin. Grâce à cette commercialisation en circuit court, Mathieu valorise mieux ses produits et maîtrise ses coûts. 

Ancrage et dynamisme territorial

La ferme est située à côté d’une réserve naturelle qui s’appelle L’Étang des Landes. Pour appuyer une dimension écologique et touristique qui lui paraît intéressante, Mathieu va recréer des chemins avec des haies pour faire des parcours arborés pour les promeneurs. Il veut contribuer à un développement territorial qui va permettre aussi de montrer une agriculture viable économiquement et très axées autour d'une nature bucolique. ‍

Vous souhaitez participer au financement de nos prochaines Fèves ?

Investissez dans la foncière solidaire de Fermes En ViE pour donner vie à des fermes agroécologiques partout en France.

Des impacts agro-écologiques multiples

La ferme de la Nouzière
Je veux échanger sur mon projet

À la rencontre de

Mathieu

La ferme de la Nouzière
Peux-tu nous raconter ton parcours d’installation ?

Je suis agriculteur depuis 2005, je me suis installé à 20 ans sur l’exploitation avec mon père. On faisait de la volaille fermière industrielle Label Rouge, c'est-à-dire plein air, mais hors sol. C’est un système qui ne me convenait pas. C’est un système où tu fais de gros investissements et derrière, tu ne maîtrises rien parce qu’on t’impose les prix, tu n’as pas le choix des charges et tu gagnes ce qu’il y a à la fin. Ce système bouffe les éleveurs. On a vécu des crises agricoles qui ont conduit à un redressement judiciaire, j’ai pris du travail en dehors de l’exploitation pour ramener un salaire, puis mon père a pris sa retraite. ‍

Comment as-tu changé de système ?

En 2014 j’ai repris l’ensemble de la ferme familiale, j’ai tout passé en BIO. Je suis passé sur un système orienté grandes cultures avec des volailles que je vendais en direct. De vraies volailles fermières plein air BIO avec une alimentation issue des céréales de la ferme. Je voulais que tout soit local alors, on faisait l’abattage et la transformation directement à la ferme.

C’était un gros défi… Peut-être un peu trop gros, j’ai fait un burn out en 2018 à cause de la charge de travail. J’ai réussi à m’en relever, j’ai arrêté progressivement les volailles et j’ai reconstitué un cheptel bovin. Petit à petit s’est dessiné le système vers lequel je voulais aller, à la fois grandes cultures diversifiées et bovin viande BIO avec une autonomie fourragère et fertilisante. Myriam a commencé son parcours d’installation pour s’installer en maraîchage et en PPAM (Plantes aromatiques et médicinales) et en parallèle, on a trouvé cette ferme à reprendre. ‍

Comment FEVE est intervenu sur votre projet ?

On a trouvé cette ferme via une annonce de la SAFER, on a pu la reprendre grâce au financement de FEVE. C’était idéal, car cela me permettait de consolider les activités de ma ferme familiale et d’installer Myriam par la même occasion. On va aussi créer un poste de salarié également.

Personnellement, je suis vraiment très heureux d'avoir pu aller au bout.

Sans FEVE, ça n'aurait pas pu se faire, c'était un peu la clé pour pouvoir aboutir à ce projet-là. Comme je le disais, j'ai une procédure de redressement sur ma ferme depuis 2010. J'arrive enfin au bout et cette consolidation, ce projet-là, ça va à la fois me permettre d'être beaucoup plus serein économiquement et d'avoir même une stabilité économique dans le futur. Je vais pouvoir développer mes projets agricoles avec mes conditions puisque c'est lié à la culture biologique, au maintien de la biodiversité en direct, etc. Je suis vraiment très content.

Vous avez aussi un projet de ferme à financer ?

Comme Mathieu, envoyez une demande à FEVE pour soumettre votre projet à notre équipe.

a cédé sa ferme grâce à FEVE

La mission de FEVE

En France, 50% des agriculteurs vont partir à la retraite d’ici 10 ans. FEVE facilite l’installation agricole pour répondre à l’urgence du renouvellement des générations et de la transition écologique.

Nous réalisons notre mission grâce à deux puissants leviers :

  • Notre foncière solidaire qui finance l’achat des fermes grâce à l’épargne citoyenne. Elle permet aux jeunes agriculteurs d’être en location avec option d’achat et de s’installer plus facilement.
  • La Grange, notre plateforme digitale qui permet de construire et concrétiser un projet d’installation viable et durable grâce à des contenus techniques et des outils pratiques.

Nos investisseurs témoignent

Investir chez FEVE c'est une aventure humaine qui profite à la biodiversité et à ton portefeuille... Que demander de plus 🤗🌱

Kylia C.

Investisseuse chez FEVE

Depuis 2023

Nos investissements doivent faire sens en plus d’être sécurisés pour nos enfants. L’agriculture en France a besoin de se réinventer. FEVE, avec son équipe de top gun, peut y parvenir. Nous sommes donc heureux et fiers de prendre part à cette initiative tout en investissant dans des fermes pleines de potentiel.

Amélie F.

Investisseuse chez FEVE

Depuis 2021

Sensibilisé aux enjeux climatiques, je connais l'importance du secteur agricole dans la transition écologique et souhaitais y contribuer à mon échelle. Grâce à FEVE, mon argent permet aux agriculteurs de réduire leurs impacts environnementaux, et de garantir la souveraineté alimentaire de la France.

Benoît R.

Investisseur chez FEVE

Depuis 2023

Vous aussi, rejoignez la communauté d’investisseurs FEVE

Financez des fermes en investissant une partie de votre épargne dans la foncière solidaire de Fermes En ViE

La presse parle de cette fève

No items found.