La Ferme le Buisson

La Ferme Le buisson, c'est l’histoire d’une ferme en polyculture élevage convertie au BIO par Élodie et Nicolas, deux ouvriers agricoles qui s’installent dans l’Orne. Un projet d’installation qui va se faire petit à petit et qui prend forme grâce à FEVE et les investisseurs de la foncière.

Suivez Élodie et Nicolas sur les réseaux sociaux

Département
Dans l'Orne, en Normandie
Surface
96 hectares pour les moutons d'Élodie et les vaches de Nicolas
Pratique agricole
Diversification et conversion en bio, agroforesterie, pâturage et autonomie fourragère
Ateliers
Polyculture élevage ovin et bovin viande, poules pondeuses
Pourquoi FEVE a investi ?
La Ferme le Buisson
Pourquoi FEVE a investi ?
La Ferme le Buisson
Une localisation idéale
Ferme Le Buisson, Orne (61), à Orgères et Cisai-Saint-Aubin, 30 min d’Alençon. 96 ha avec bâtiments d’élevage et maison d’habitation.
Des ateliers diversifiés
Ferme en polyculture élevage, 300 brebis allaitantes et poules pondeuses BIO. Grâce à la reprise, la création d’un atelier allaitant à vu le jour avec Nicolas.
Des agriculteurs expérimentés
Malgré leur expérience professionnelle, comme 68% des nouveaux agriculteurs, Élodie et Nicolas ont dû solliciter de l'aide financière pour leur projet.
‍Des circuits de commercialisation en place
Si vous êtes dans le coin, vous pouvez retrouver notamment retrouver les oeufs BIO de la Ferme Le Buisson qui sont vendus sur la Ferme de l’Olivet à Gambais dan
A la rencontre de
Élodie et Nicolas
On remercie FEVE et les autres structures de permettre aux jeunes de pouvoir s’installer. On est issus d’études agricoles, on a de l’expérience sur le terrain mais financièrement on était coincés...
Quel est votre parcours à tous les deux ?

Nicolas a fait des études agricoles et il est salarié agricole sur la ferme d’un lycée agricole du coin. Moi, j’ai toujours été dans le milieu agricole, dans mes études j’ai fait un BAC STAV (sciences et technologie de l’agronomie et du vivant), un BTS ACSEA (analyse, conduite et stratégie de l’entreprise agricole) puis une licence en production animale. Pendant 4 ans j’ai été salariée agricole sur une ferme laitière et puis j’ai voulu m’installer en 2019. Pour mon installation j’ai créé une EARL et j’ai commencé par construire l’atelier de poules pondeuses BIO grâce aux 11 hectares qu’on avait pu acheter avec notre maison.

Et votre projet d’installation sur la Ferme Le Buisson ?

Près de chez nous, j’avais trouvé 51 hectares avec un corps de ferme pour installer mes moutons. Cette ferme était disponible à la vente mais pour moi c’était impossible à reprendre dès mon installation. La SAFER a fait une mise à disposition pendant 4 ans au bout desquels, je devais acheter. Sauf qu’au bout de 4 ans c’était toujours compliqué de pouvoir le faire. En parallèle, Nicolas voulait s'installer en vaches laitières et racheter 34 hectares près de chez nous également. Mais la banque n’a pas suivi. C’est à ce moment-là qu'on a fait appel à FEVE. Sans l’intervention de FEVE, les moutons il n’y en aurait plus car nous n’aurions pas pu racheter. Ça aurait mis en péril la santé financière de la ferme car on sait que la diversification sur une ferme c’est important. En 2022 on a fait un mauvais lot de poules à cause d’un colibacille, ça arrive et puis en BIO ce n’est pas facile à traiter. Heureusement, d’avoir les moutons, ça nous a permis de ne pas être dans le rouge niveau trésorerie. On a vu la complémentarité financière des ateliers à ce moment-là.

Comment ça s’est passé avec FEVE ?

On cherchait des investisseurs pour notre projet, on a fait appel à FEVE suite à une recherche internet, on a rempli un formulaire et ensuite on a rencontré Samuel, un des Chef de projets de FEVE. Il est venu visiter et on a pu avancer très rapidement. On a fait les démarches avec la SAFER, avec le dispositif de mise à disposition ça a pris un peu de temps mais environ 8 mois après notre prise de contact c’était bon, j'étais installé sur les 96 hectares.

On remercie FEVE et les autres structures comme ça de permettre aux jeunes de pouvoir s’installer. On était issus d’études agricoles, on avait de l’expérience sur le terrain mais financièrement on était coincé car on ne vient pas d’une famille où on a pu hériter d’une ferme. On a vraiment senti l’équipe réactive et proche de nous, dès qu’on appelle on a toujours une réponse.

Vous avez aussi un projet de ferme à financer ?

Comme Élodie et Nicolas, envoyez une demande à FEVE pour soumettre votre projet à notre équipe.

Les pratiques agro-écologiques

Une conversion en bio

C’était une ferme en conventionnel qui a été convertie petit à petit en BIO par Elodie et Nicolas. L’objectif c’est de développer une ferme diversifiée et d’être 100% BIO sur tous les ateliers : les terres, les moutons, le poulailler et les vaches allaitantes.

Une autonomie fourragère

La surface est idéale pour permettre d’être autonome sur le fourrage pour les animaux. Sur la Ferme Le Buisson c’est un système tout herbe. Quelques hectares sont cultivés pour le méteil et la luzerne qui leur permettent d’être autosuffisant pour l’alimentation des moutons. Plus d’autonomie fourragère c’est aussi moins de dépendance aux prix des marchés qui peut fortement fluctuer et impacter les résultats financiers de la ferme.

Une démarche d'agroforesterie

Elodie et Nicolas ont planté un verger de pommiers et de poiriers. Avec 25 arbres par hectare c’est une véritable démarche d’agroforesterie qui est mise en place. L’objectif n’est pas de commercialiser les fruits. Les arbres et les haies sont avant tout utiles pour les poules avec notamment des zones d’ombrages sur les 4 hectares qui leur permettent d’être en plein air sans craindre la chaleur et le vent.

La Ferme le Buisson
a cédé sa ferme grâce à FEVE
Vous avez aussi une ferme à transmettre ?

Comme , contactez FEVE pour soumettre votre projet à notre équipe.

Rejoignez les investisseurs responsables

En 2027, FEVE va convertir chaque année la surface de Paris ! On a besoin de vous pour rejoindre l’aventure. Chaque euro compte. Chaque m2 compte.

Thierry R.

Depuis 2023

Très heureuse de contribuer à l’aide financière pour que des projets aboutissent. Ils portent une nouvelle vision de l’agriculture de demain, ils partagent les mêmes valeurs du vivant et de la protection de l’environnement, du bien être animal et de la force de la nature. Des exemples à suivre et à multiplier partout en France.

Blandine G.

Investisseuse chez FEVE

Depuis 2021

Voilà 17 ans que je m’occupe de mon jardin afin de créer de la biodiversité et apprendre ses mécanismes. En soutenant FEVE j’ai voulu participer à un projet plus grand.

Julie V.

Investisseuse chez FEVE

Depuis 2022

La mission de FEVE

En France, 50% des agriculteurs vont partir à la retraite d’ici 10 ans. FEVE facilite l’installation agricole pour répondre à l’urgence du renouvellement des générations et de la transition écologique.

Nous réalisons notre mission grâce à deux puissants leviers :

  • Notre foncière solidaire qui finance l’achat des fermes grâce à l’épargne citoyenne. Elle permet aux jeunes agriculteurs d’être en location avec option d’achat et de s’installer plus facilement.
  • La Grange, notre plateforme digitale qui permet de construire et concrétiser un projet d’installation viable et durable grâce à des contenus techniques et des outils pratiques.
La carte FEVE
Explore les fèves financées et en cours de financement. Clique sur celles qui t'intéressent pour découvrir leur histoire !
La presse parle de cette fève
No items found.