fbpx

Le hérisson, qui est ce petit animal qui nous accompagne ?

par | 9 Juin 2021 | Biodiversité

Avec Sonic Deshaies, Fermes En ViE a bien choisi son ambassadeur ! Les objectifs de diminuer l’impact de l’agriculture sur les ressources naturelles, les sols et la biodiversité ainsi que le choix de pratiques agro-écologiques vont redonner à Sonic un habitat de qualité favorable au développement du hérisson.

Le hérisson, qui est-il vraiment ?

Le hĂ©risson est un animal mĂ©connu. SurnommĂ© l’auxiliaire des jardiniers, il se nourrit de tous les ennemis du potager : escargot, limaces, larves, vers, perces oreilles, araignĂ©es, hannetons, etc. C’est un mammifère insectivore Ă  tendance omnivore. Il complète volontiers ses repas de fruits qu’il croise sur son passage. Il peut vivre jusqu’Ă  7-10 ans mĂŞme si en moyenne il vit plutĂ´t 3 ans.

Depuis 15 millions d’années (sous sa forme actuelle) et grâce à un arsenal de défense et sa capacité d’adaptation, il peuple les zones denses en arbuste et chasse en prairie. Ses meilleurs atouts sont ses 6 000 piquants érectiles, son agilité et sa capacité à hiberner. Son muscle en anneau lui permet aussi de se mettre en boule et de pouvoir rester des heures sans efforts parfaitement protégé. Seuls quelques prédateurs comme le blaireau, le hibou ou le renard arrivent à venir à bout de sa cuirasse piquante. Mesurant de 20 à 30 cm, son poids de forme est entre 800 grammes et 1,5 kilos. En sortie d’hiver, son poids a souvent été divisé par 2.

Il est strictement nocturne et il ne sort en journée que s’il y est forcé ou malade. En Europe, il est de couleur brun foncé mais ses cousins peuvent revêtir d’autres couleur (poils blancs par exemple pour le hérisson africain).

C’est un explorateur ! Il parcourt entre 3 et 5 km chaque nuit, grimpe, creuse et fouille un peu partout.

    Le hérisson, un animal protégé en voie de disparition

    C’est un animal sauvage protĂ©gĂ© par la loi depuis 1981. Il est en voie de disparition mais pas encore condamnĂ©. MĂŞme s’il peut se montrer familier, il ne doit pas ĂŞtre apprivoisĂ©. D’ailleurs ce que l’on peut parfois considĂ©rer comme mignon chez lui comme le fait qu’il se roule en boule est en fait une expression de peur et de stress pour l’animal. 

    La sanction du dĂ©lit de destruction, de capture ou de dĂ©tention d’espèces protĂ©gĂ©es est de 2 ans de prison et 150 000 € d’amende (article 415-3 du Code de l’Environnement). Le code de dĂ©ontologie en son article R 242-48 Ă©dicte que les vĂ©tĂ©rinaires doivent prodiguer les soins d’urgence dans la limite de leurs possibilitĂ©s. S’ils ne peuvent rĂ©pondre Ă  cette demande, il doit indiquer le nom d’un confrère ou d’une consoeur susceptible d’y rĂ©pondre.

    Les impacts de l’agriculture intensive et de l’urbanisation sur la vie des hĂ©rissons

    Le déséquilibre de son habitat et les actions humaines ont accéléré le déclin du hérisson. Ses principales causes de décès sont les parasites, les voitures, les insecticides et la période hivernale.

    L’agriculture intensive et la monoculture ont remodelĂ© le territoire du hĂ©risson. En effet, ces activitĂ©s ont rĂ©duit les zones de bocages, les haies champĂŞtres ou l’alternance des petits bois et des prairies. L’utilisation de pesticides dĂ©truit l’alimentation du hĂ©risson ou l’intoxique indirectement lorsqu’il consomme des proies contaminĂ©es comme les limaces.

    Ces changements ont provoqué un déplacement de la population en zones plus urbaines ou le hérisson s’expose aux risques des routes. Vous apercevrez hélas beaucoup de hérissons écrasés sur la route. Ce sont des passages très risqués pour lui mais obligatoires dans son quotidien lorsqu’il recherche de la nourriture. En France, de 1 à 3 millions de hérissons sont tués chaque année.

    MĂŞme arrivĂ©s dans nos jardins, il n’est pas tirĂ© d’affaires. Nos clĂ´tures et sĂ©parations l’empĂŞchent de chasser normalement et l’oblige Ă  parcourir de plus grande distance pour se nourrir et trouver un partenaire.

    Moment convivial : les quatre filles au moment de l'inauguration.

    → Comment l’aider ?

    Si vous êtes l’heureux·se propriétaire d’un jardin ou d’un terrain, vous pouvez aider le hérisson en lui proposant un habitat favorable. Laissez des passages au pied des clôtures, préservez les haies et les buissons. Un compost lui permettra de trouver des vers et des insectes. Laisser des feuilles mortes lui permettra de faire son nid. Les tas de bois ou de branchages sont d’excellents endroits pour qu’il niche également. Vous pouvez même lui construire une cabane (voir le plan ci-dessous).

    Vous pouvez aussi laisser à disposition de l’eau fraîche, des croquettes pour chats (à la volaille), quelques fruits ou un peu de miel.

    Il aime le calme et la tranquillité.

    Les erreurs et les pièges :

    • Jamais de lait de vache ni de pain, il ne les digère pas ;
    • Attention aux bassins et trous ; une petite planche pour lui permettre de ressortir est Ă  prĂ©voir ;
    • Les pesticides ne sont pas compatibles avec la prĂ©sence d’un hĂ©risson ;
    • Soyez Ă©galement prudent·e lorsque vous tondez, dĂ©broussaillez ou utilisez un coupe bordure ;
    • Ne jamais dĂ©ranger un nid Ă  main nue, la mère pourrait ensuite abandonner les petits ;
    • Ne jamais dĂ©placer un hĂ©risson en bonne santĂ© : il peut s’agir d’une femelle qui allaite et en la dĂ©plaçant, vous condamneriez la portĂ©e.

    Si vous avez besoin de plus d’information ou que vous avez des questions, vous pouvez contacter via Facebook l’association Alliance hérisson. La page regorge aussi de ressources complémentaires !

    Alliance hĂ©rissons – Verrières le Buisson

    N°W913013120 déclarée le 8 octobre 2020

    Plan de construction d'une cabane pour hérissons

    🦔  Le hérisson et Fermes En ViE

    Soucieux·ses de garder les pieds dans le sol et de mener des actions qui protègent la biodiversitĂ© nous avons adoptĂ© le hĂ©risson comme symbole et mascotte. Au-delĂ  de ce qu’il reprĂ©sente, une espèce discrète participant Ă  la rĂ©gulation environnementale qui est mise en danger par l’activitĂ© agricole et humaine, le hĂ©risson a une place essentielle danse notre fonctionnement en tant qu’organisation.

    Nous vous expliquons en quoi il nous aide dans nos prises de décisions quotidiennes dans cet article sur Sonic Deshaies.

        Qui a Ă©crit cet article ?

        Patrick Ferron

        Patrick Ferron

        Manager IT dans le secteur des ressources humaines

        Soucieux des problématiques écologiques et environnementales, Patrick participe à différents projets sur le sujet et consacre du temps à la préservation des hérissons.

        Restons en contact !

        Vous souhaitez être tenu·e au courant des actualités de Fermes En ViE ?

        Abonnez-vous Ă  notre newsletter ci-dessous !

        Et pour recevoir nos offres d'investissement, nos appels Ă  projets d'installation ou notre revue de presse, c'est ici