fbpx

Je finance la transition agroécologique avec FEVE

Vous cherchez à…

donner du sens à votre épargne

diversifier votre patrimoine

construire un autre modèle

changer le monde

manger mieux

aider les hérissons

Investissez dans des fermes avec FEVE pour accompagner la transition agroécologique !

New call-to-action

Fermes En ViE est un projet audacieux contribuant au redéveloppement de l’agriculture “moderne” dans un sens qui la réconcilie avec l’environnement.
Marine D.
J’ai investi dans le projet de la forêt de Higas pour plusieurs raisons. Les aspects de crédibilité agricole, technique et financière ont été bien analysés par FEVE et sans cet appui je n’aurais pas pu et su faire. Grâce à çà, il ne me restait que la partie “plaisir” d’un tel investissement : découvrir le projet, voir s’il a du sens pour moi, s’il me parle et si j’ai envie d’en parler. La forêt de Higas cochait toutes ces cases !
Thibault G.
Très heureuse de contribuer à l’aide financière pour que le projet aboutisse. Il porte une nouvelle vision de l’agriculture de demain. Il partage les mêmes valeurs du vivant et de la protection de l’environnement, du bien être animal et de la force de la nature. Ce projet sera un exemple à suivre et à multiplier dans d’autres régions.
Blandine G.
Voilà 17 ans que je m’occupe de mon jardin afin de créer de la biodiversité et apprendre ses mécanismes. En soutenant la Forêt de Higas j’ai voulu participer à un projet plus grand.
Julie V.
Nous sommes arrivés à un moment de notre vie où nos investissements doivent faire sens en plus d’être sécurisés pour nos enfants. L’agriculture en France a besoin de se réinventer. FEVE, avec son équipe de top gun, peut y parvenir. Nous sommes donc heureux et fiers de prendre part à cette initiative tout en investissant dans un très beau domaine plein de potentiel.
Amélie F.
A la recherche d’investissements diversifiés, j’ai eu l’occasion de connaître FEVE via l’un de ses cofondateurs, Marc Batty. Son approche intelligente et non dogmatique du monde agricole m’a immédiatement séduit ! L’occasion était belle de participer à l’acquisition du foncier de Magnantru : financièrement et à long terme, l’investissement peut avoir un vrai sens. Alors que socialement et économiquement, il donne aux nouveaux exploitants la possibilité de se lancer dans cette aventure. Beau pari qui, s’il est bien accompagné, peut devenir un bel exemple du fonctionnement collaboratif de la ferme de demain. Florence et moi sommes très heureux de les accompagner !
Arnaud B.

Comment devenir acteur de la transition agroécologique ?

Pour répondre aux défis du renouvellement des générations agricoles et de la transition écologique, FEVE a créé une foncière solidaire qui vous donne le pouvoir d’agir directement en finançant du foncier agricole (terres & bâtiments) loué à des agriculteurs et agricultrices pour leur permettre de s’installer en agroécologie.

À partir de 500€, votre épargne permet ainsi d’aider des agriculteurs et agricultrices à produire une alimentation saine et locale en favorisant la biodiversité et la régénération des sols.

Faire croitre son épargne

Donnez du sens à votre épargne

Vous devenez acteur ou actrice de la transition agroécologique grâce à votre épargne. Celle-ci permet en effet de répondre à la fois :

  • à un enjeu social et sociétal en permettant à des personnes de s’installer et de développer leur activité agricole
  • à un enjeu environnemental en accompagnant des projets très engagés, respectant une charte agroécologique allant bien plus loin qu’un label bio

Un crédit d’impôt sur le revenu (25%) *

Cette foncière solidaire (la SCA LES FEVES) étant agréée Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale (ESUS), vous bénéficiez d’un crédit d’impôt de 25% du montant investi (jusqu’au plafond de 13000€).

Par ailleurs ce placement n’est pas soumis à l’IFI.

*voir article 199 terdecies-0 AA du Code Général des Impôts

entraide paysanne
fèves paysannes

Diversifiez votre patrimoine

Vous investissez dans un actif tangible dont nous aurons toujours besoin : du foncier agricole. Par ailleurs, sans présager du futur, le prix des terres agricoles est en constante augmentation depuis plus de 15 ans.

Enfin grâce à notre foncière, vous mutualisez votre risque sur plusieurs types de fermes et avec des localisations variées.

Intégrez une communauté de citoyens engagés

Vous entrez dans une communauté de citoyens et citoyennes qui veulent faire bouger les choses. Vous pouvez partager vos compétences auprès des agriculteurs et agricultrices (mécénat de compétences) ainsi que contribuer à des chantiers participatifs sur les fermes financées. Des événements seront organisés pour permettre des rencontres entre citoyens engagés, et avec les agriculteurs et agricultrices soutenus par notre action.

entraide paysanne

Les fèves

La ferme de Magnantru

Fève installée

La ferme de La Bussière

Fève en projet

La forêt de Higas

Fève installée

La ferme de Cussac

Fève en projet

New call-to-action

La presse parle de FEVE

Questions fréquentes

Pourquoi devenir actionnaire ?

En devenant actionnaire, vous permettez à des agriculteurs et agricultrices de s’installer tout en suivant des pratiques agroécologiques. C’est donc avant tout une contribution concrète à la transformation de l’agriculture et à la transition agroécologique.

 

Cela vous permet à la fois :

  • de donner du sens à votre épargne avec une action concrète sur les problématiques environnementales et sociales localement en France;
  • de prendre des risques raisonnables avec votre épargne : l’investissement dans la terre présente une rentabilité faible mais un risque limité. Par ailleurs, le fait de mutualiser les investissements dans différents projets permet de limiter les risques.
Quel est le montant d'épargne minimum pour participer ?

Le montant minimum de souscription est de 500€.
Il y a également un montant maximum (fixé à 600 000€) permettant de limiter le pourcentage maximal d’actions détenues par une personne.

Comment se passe la souscription ?

La souscription se fait en ligne sur le site www.feve.co

Nous vous demanderons d’abord des informations sur vous (nom, prénom, coordonnées) ainsi qu’une pièce d’identité et un justificatif de domicile en cas de montant supérieur à 10 000€ (il nous est légalement demandé de pouvoir vérifier votre identité) que vous pourrez transmettre en ligne.
Puis vous signerez électroniquement un bulletin de souscription.
Une fois la signature réalisée, vous recevrez un email avec le RIB de la foncière afin d’effectuer le virement.
Une fois le virement reçu, nous vous enverrons une attestation de souscription ainsi que, le cas échéant, un reçu fiscal (pour pouvoir justifier de votre réduction d’impôt sur le revenu).

 

Concrètement, ca rapporte combien ?

Lorsque vous souscrivez des parts dans la foncière Fermes En ViE vous n’allez pas recevoir des dividendes (comme pour des actions) mais la valeur des parts que vous détenez sera réévaluée chaque année en fonction :

  • De la valeur estimée des biens que détient la foncière – cf informations sur le prix du foncier plus bas
  • Des fermages perçus par la foncière (les loyers payés par les agriculteurs et agricultrices) qui sont réinvestis – entre 0.5% et 1.5% par an après charges et coûts
  • Des travaux qui seront réalisés dans les fermes

Par exemple, en considérant que les fermages rapportent en net 1% et que la valeur des actifs progresse de 1% par an, cela génèrera une réévaluation d’environ 2% par an. Bien évidemment, ceci est une hypothèse qui dépend de la progression effective du foncier et du niveau effectif des fermages. Nous ne pouvons aucunement nous engager sur ces montants, qui sont donnés à titre d’exemple uniquement.

A noter que la réduction d’impôt (pour celles et ceux qui peuvent en bénéficier) permet également d’augmenter le rendement global du placement.

Comment la foncière utilise-t-elle ses fonds ?

Les terres et les bâtiments sont loués aux agriculteurs et agricultrices sous la forme de baux long terme, en général des baux ruraux environnementaux sur 25 ans.
La longue durée permet de donner de la visibilité à long terme à celles et ceux qui travaillent les terres.
Les clauses environnementales permettent d’inscrire dans le bail ce qui est convenu dans la charte et en particulier par exemple le passage en Agriculture Biologique ou l’obligation de conserver une part importante d’espaces naturels préservés.

La réduction d’impôt sur le revenu, comment ca marche ?

La SCA est agréée ESUS (Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale). A ce titre, toute souscription d’action par un particulier peut lui donner droit à une réduction d’impôt dans le cadre de l’article 199 terdecies-0 AA du Code Général des Impôts.
Le décret du 6 mai 2021 fixe également le taux de la réduction d’IR sur les investissements en 2021 ainsi que le plafond applicable.

Réduction d’IR : 25% du montant de la souscription

Plafonds applicables (pour le souscripteur) :
Réduction limitée à un investissement maximal de 50 000€ pour un contribuable célibataire (100 000€ pour un couple soumis à une imposition commune), soit une réduction d’impôt de 12 500€ maximum. La fraction des investissements excédant cette limite est reportée pour ouvrir droit à la réduction d’IR dans les mêmes conditions au titre des 4 années suivantes.
La réduction d’impôt est également limitée par le plafonnement global des niches fiscales, plafond de 10 000€ par foyer fiscal augmenté en 2021 à 13 000€ dans le cas d’investissements dans des sociétés agréée ESUS (comme c’est le cas pour la SCA LES FEVES) avec faculté de report pendant 5 ans en cas de dépassement.

Conditions propres au souscripteur : l’avantage fiscal est subordonné à la conservation des actions pendant 7 ans (en cas de retrait) ou 5 ans (en cas de cession). Les actions souscrites donnant lieu à l’avantage fiscal ne pourront figurer ni dans un plan d’épargne retraite, ni dans un plan d’épargne salariale, ni dans un PEA.

Vous n’avez pas encore regardé notre vidéo de présentation ?
On vous y explique le principe de FEVE en moins de 2 minutes !

Alors, vous avez envie de financer des fermes produisant une alimentation locale, saine et de qualité ?

Agissons ensemble pour la transition agroécologique

New call-to-action